lundi 14 juin 2021

La table basse vintage en rotin (tuto de sa rénovation)

Les beaux jours reviennent, des jours doux comme les tons de cette petite table et légers comme son poids plume lorsque nous déplaçons cette nomade. 
Chinée il y a plusieurs étés, je n'avais jamais pris le temps d'aller la chercher au grenier pour la rénover. 
La famille s'agrandissant, une nouvelle disposition de la grande pièce centrale de la maison s'est imposée et avec elle le besoin d'une deuxième table basse.
 
Parfaite pour le dedans/dehors, au rythme des saisons, elle accompagne l'hiver la table rectangulaire basse en bois, et l'été une toute petite collègue en rotin elle aussi.  

 
      



Le rotin était en très bon état. Mais le dessus de la table recouvert d'un plastique beige, taché et déchiré, était par contre à revoir totalement.




L'aggloméré qui constitue le plateau présente des creux et des bosses, certains en regard des fixations des trois pieds. 
J'ai égalisé ce mini relief avec de la pâte à bois, poncée après séchage avec du papier de verre de plus en plus fin. 
Ce dernier calé contre un morceau de bois plat permet une meilleure préhension. 




Les derniers morceaux du plastique sont éliminés avec précision au cutter.



 
Une partie du plateau se décollait, se séparait du cerclage de rotin. 
Un peu de colle à bois passée au pinceau, trois serre-joints, quelques heures de séchage...




.....et notre petite table en rotin est prête à recevoir la première de ses deux couches de peinture.



Celle ci est passée avec un mini rouleau pour plus de régularité. 
J'aime utiliser les petits pots de chez V33 (Colorissim), vendus à la base pour permettre de faire des essais de tons avant le choix définitif et l'achat de pots conséquents. 
Pour de petits bricolages, ils sont parfaits. la gamme est assez étendue. Ici j'ai utilisé le ton "Ivoire" en finition satin. 


 
La voici qui fait la belle dehors, sous la petite verrière, en compagnie de sa jeune comparse !





La photo suivante illustre la version "dedans" de la petite table en rotin. 
Elle a été prise cet hiver, au chaud, près du poêle à bois, le reflex dans une main et une tasse de thé fumant dans l'autre.


                                                                        


dimanche 11 avril 2021

Blanc et blanc.

En début de semaine, lever les yeux et plonger, se lover dans le blanc des fleurs du généreux cerisier. S'y noyer même. 


 

J'aime lorsque les branches des cerisiers et des pommiers qui se côtoient depuis tant d'années, se touchent, mêlent leur blanc et leur rose. Les arbres sont anciens, de bonne taille, ils étendent leurs ramures, entrent en contact, doucement, avec une grande délicatesse.



 

Mais ce matin de fin de semaine, c'est un autre blanc qui m’accueille. Celui d'une neige tombée dans la nuit, les fleurs des uns et des autres sont uniformément blanches, glacées, figées dans le froid.




Cette couche de flocons aura-t-elle protégé les futurs fruits des températures tombées très bas, plus tard dans la nuit ? 

 

lundi 22 mars 2021

Le mobile thème indien avec prénom, en fil de fer et bois flotté (tuto).

 

Pour fêter la naissance d'un petit garçon,  j'ai réalisé cet hiver un mobile en fil de fer et bois flotté sur le thème "indien".


Claire Rougerie, dans son livre "Fil de fer, un brin de poésie" avait présenté un charmant modèle sur le thème de l'Océan.


La jeune maman du petit Timothée étant une cavalière émérite, je tenais à introduire un cheval dans ce mobile. Le monde des Indiens convenait tout à fait !

Après quelques dessins posés sur une feuille de papier, j'ai pris pinces et fils de fer. J'ai utilisé des fils de fer recuits de diamètre 1 et 1,2 mm, et du fil à lier les fleurs de diamètre 0,65 mm.

 

 


L'attrape rêve, indispensable à un sommeil serein. Le centre d'une ancienne broche argentée a permis d'ancrer la structure.



 

 

 

 

 

 

  

Le morceau de bois flotté n'est pas uniforme ce qui rend le prénom peut-être moins lisible, mais les Indiens vivent au cœur d'une Nature où rien n'est lisse, plat, et monochrome n'est-ce-pas ? 

 

Le cheval. 

 

 La coiffe du Grand Chef, ornée de perles de rocaille.

 

Le canoé et la pêche du jour (petits boutons poissons de "La Droguerie" perforés, reliés au fil le plus fin et réunis entre eux par un point de colle).
 

 

Et le tipi.


Bienvenue beau petit Timothée !

 

Si vous appréciez le thème Indien, vous pouvez retrouver en suivant les liens, différents tutos du blog:

. le costume de Davy Crockett. Ici.

. le costume de "petit indien" ou de "petite indienne". Là.

. le porte manteau Tipi d'après le livre de la Fabutineuse. Ici.

. le Tipi et son tapis. Et là.

 

Fils de fer recuits diamètre 1mm, 1,2 mm, fil à lier les fleurs 0,65 mm de différentes provenance: "de beaux souvenirs", et "Rayer".

Boutons poissons et croissant de lune "la Droguerie", perles de ma réserve. 

Livre "fil de fer, un brin de poésie" de Claire Rougerie aux Éditions Le Temps Apprivoisé.

jeudi 25 février 2021

Le tabouret indus (tuto).



Dans l'échelle de la difficulté, la rénovation de ce petit tabouret indus se situe bas, très bas. En effet, ce fut très simple de donner un coup de jeune à cette petite chose trouvée en brocante il y a plusieurs années et qui attendait son jour de gloire dans le sombre de notre grenier. 


 

Après l'avoir bien nettoyé, il a suffi de dévisser les quatre vis qui retenaient l'assise en bois. Puis j'ai poncé cette dernière avec une petite ponceuse électrique mais j'aurais très bien pu le faire à la main, avec un simple papier de verre (petit aparté pour ceux qui n'ont pas d'outils, ce bricolage est vraiment accessible à tous !) Pour une protection optimale, le bois a reçu deux couches de vernis incolore mat. 

La partie métallique a été recouverte d'une sous-couche d'accroche qui permet de faire le lien entre la peinture d'autrefois (glycérophtalique, à l'huile) et la nouvelle teinte choisie (acrylique, à l'eau). 

J'ai passé un peu de papier de verre sur les têtes de vis pour éliminer la rouille.  

 

Et c'est tout. Le petit tabouret industriel peut alors faire le beau !



J'ai parfois du mal à effacer toutes traces du passé d'un objet arrivé jusqu'à nous. Ici la structure métallique tubulaire n'est pas tout à fait régulière, elle a subi quelques chocs encore bien visibles. Elle " a vécu " selon l'expression couramment employée. Toute la valeur du tabouret est dans ce petit détail. Il existe des rééditions, bien lisses, bien nettes, bien neuves. Mais tellement moins précieuses à mes yeux.

C'est aussi le genre de petit objet aux fonctions multiples. Très mobile, il connait en détail chaque pièce de la maison pour s'y être baladé ! J'aime les objets qui ainsi permettent de moins posséder, de désencombrer, de vivre avec moins. Véritables couteaux suisses, ils s’adaptent aux besoins du moment. 

Depuis qu'il est descendu de l'obscurité de son grenier il a été.... porte-plante, 


 
  puis table de chevet dans une chambre,  
 



Pour l'instant, en ces jours d'hiver bien gris et sans clarté, il accompagne bien joliment celui que j'appelle mon "petit établi d'horloger". Cette table très étroite, peu encombrante me permet de petits bricolages demandant peu de place mais une belle luminosité. Placée devant une baie vitrée, je profite de la vue, des allers-retours des mésanges et chardonnerets, des premières poussées d'un printemps qui commence à pointer son nez. 

La petite table a été réalisée avec une planche de mélèze trouvée chez le menuisier de notre village (3,5 cm d'épaisseur, 43 cm de large et un mètre de long) et de quatre pieds de la marque Tiptoe. Encore un exemple de meuble aux multiples fonctions: établi pour petit bricolage, desserte, bout de table, petit bureau pour un ordinateur portable, table pour un beau moment avec un Loulou autour d'un jeu de société...

Et vous, avez-vous des meubles multifonctions qui se déplacent au gré des besoins, des saisons, des événements de votre vie ? 



Livre "Sagesse de l'herbe" d'Anne le Maître, éditions Transboréal. Passionnant ! "Plaidoyer pour le respect du vivant conduit, par la contemplation et le lâcher-prise, à la sagesse de l'herbe avec laquelle il est urgent de renouer".

Verre porcelaine de Limoges, brocante.

Quatre pieds de table "Tiptoe".

mercredi 20 janvier 2021

Froid, givre et... merveilles !

Partir un jour un peu triste, sans soleil, sur le chemin, dans le froid et le givre.
Monter, grimper, s'élever dans un silence rompu parfois par le clapotis d'une source ou le chant d'un oiseau.
Croiser des merveilles.
Admirer.







 
 
 

        

 

Essayer de déchiffrer les inscriptions du XVième siècle, transformées par le givre en hiéroglyphes, sur les tombes du très ancien cimetière. 

 

 

 

 

Monter toujours.

Et arriver au petit Ermitage.

Contempler longuement, paisiblement, le village tout en bas, au loin dans la vallée.