mardi 18 avril 2017

Le relooking de la commode vintage aux pieds compas (tuto)


Sous la petite verrière, on aime les causes désespérées. Vraiment désespérées ! 
Je vais vous conter ici la longue et belle histoire d'un sauvetage voire d'une résurrection ! 

J'avais repéré dans le fatras d'un brocanteur une commode vintage aux charmants pieds compas. 
Elle avait peu d'allure, partait littéralement en plusieurs morceaux, la façade d'un tiroir posée le long de son flanc, et pour les deux autres, de gros morceaux de scotch faisaient office de bandage. 
Vu le prix (25 euros), je me suis dit que je n'avais pas à hésiter, j'ai même pensé "s'il est impossible de la réparer, elle pourra toujours finir en porte bouteilles dans la cave! ".  


Les propriétaires précédents avaient essayé de fixer deux façades de tiroirs avec de grosses vis, d'où des cratères défigurant notre pauvre petite chose.


Ici j'ai déposé la façade des trois tiroirs.



Et ensuite, il a fallu réfléchir, ne pas se précipiter, et surtout faire avec...

Les parties de la pauvre petite chose qui n'étaient pas martyrisées ont été poncées soigneusement: les pieds, le plateau, et la façade d'un seul tiroir. 


Pour ajuster les façades de tiroirs, il a fallu beaucoup de patience. En effet, elles étaient vrillées, aussi, lentement, doucement, par petites touches avec le Dremel, j'ai meulé, essayé, re-meulé, re-essayé...
Cette partie subissant une traction chaque fois que l'on ouvre le tiroir, la simple colle à bois n'allait pas suffire. 
Mr LPV m'a été d'un grand secours à ce stade là. Merci mon homme !
Il fallait mettre "ceinture et bretelles", c'est à dire ajustage, colle à bois ET équerres (deux par angle). 


Ci dessous, l'ajustage vu de l'intérieur du tiroir n'est pas parfait...mais cela parait solide. 


Ici les trois façades de tiroirs sont remises en place, et notre petite chose commence à prendre forme, débarrassée de ses bandages ! 


Autre détail charmant qui m'a séduite: cette découpe en bois massif entourant le contreplaqué du côté. 
 


Les trous de deux tiroirs (que vous pouvez voir sur les bords) ont été comblés avec de la pâte à bois. 
L'état de la convalescente nous imposait de peindre deux tiroirs (troués-rebouchés) et les côtés (en contre plaqué assez moche). Nous voulions que le tiroir du milieu soit en bois pour plus d'équilibre, or le " beau " tiroir était celui du bas, avec sa petite corniche...qu'à cela ne tienne...nous avons donc démonté la corniche (vissée heureusement) pour la replacer sur un tiroir qui serait peint et qui se situerait en bas, nous n'en étions plus à cela près !

Se posait ensuite les choix des couleurs ?!?! 
Ici des essais avec des feuilles de Canson. 





Cette commode étant destinée à la chambre du dernier bébé de la famille, les jeunes parents ont choisi un beau bleu très foncé de chez Ressource le I 02 satin velouté.
Il est presque marine et rend différemment selon l'éclairage. Je pense qu'il a une petite touche de noir, alors que celui utilisé pour le petit bureau Baumann du plus grand Loulou ICI (clic) a plutôt une petite touche de vert. 

Ici la sous-couche d'accroche a déjà été passée sur un côté (nécessaire malgré le léger ponçage au papier de verre de l'ancien vernis). 


Puis deux couches de la peinture choisie par les jeunes parents. 
Et sur les parties restées en bois, j'ai posé deux couches de vernis incolore mat (V 33).


Il faut aussi que je vous parle des poignées ! 
Les poignées...encore un problème qu'il a fallu contourner.
D'abord il en manquait une, perdue dans la vie douloureuse de notre petite chose. 
Nous voici partis pour six poignées neuves...or l'entraxe (partie entre les deux trous) était en 1950 (date de naissance probable de notre petite malade) de 10 cm, et il est maintenant normalisé à ...9,7cm.
Il a donc fallu reboucher les anciens trous à la pâte à bois, repercer avec le bon entraxe, et surtout trouver un modèle dont la base un peu large cachait toutes ces manœuvres. 




Les fonds de tiroirs ont été tapissés d'un papier peint vinyl pour un nettoyage plus facile. 
 

Vous la découvrez ici dans la chambre du petit Loulou où elle a été livrée et installée bien campée sur ses quatre pieds compas. 
Ce n'est plus la pauvre petite chose du début de cet article, elle est très fière de sa nouvelle fonction : accompagner pendant quelques années le petit bonhomme !



" Mon amour " d'Astrid Desbordes et Pauline Martin.
Lampe veilleuse, le renard César.
Voiture et avion Babar Villac (brocante).
Mini bus Fisher Price (brocante). 

vendredi 31 mars 2017

Merci Gaspard !

" Merci Gaspard! " est le nom du blog et de l'Instagram de mon ami Phil. J'ai écrit son nom en fil de fer et je l'ai accompagné de son avatar (un vase Médicis) gravé sur de la gomme. Vous pourrez trouver d'autres mots en fil de fer et les explications pour les réaliser ICI et LA.


La gomme gravée, a été collée sur le support en bois d'un ancien tampon trouvé en brocante.


Voulant une écriture fine, des lettres assez petites (3 mm ) et surtout très régulières...j'ai préféré pour le tampon " merci gaspard ! " le commander à ma librairie-papeterie préférée. 
J'ai ainsi pu réaliser le papier personnalisé qui a enveloppé son cadeau . 


Phil a de très nombreuses cordes à son arc. Chineur et voyageur, fin cuisinier (de bons petits plats healthy) et véritable adepte du " french art de vivre ", il sait avec ses photos nous emporter et nous faire rêver. 
Son Instagram (clic ICI) foisonne de couleurs et d'idées. C'est un véritable kaléidoscope de fleurs et de fruits, de beaux lieux à visiter, de douceur de vivre, de bonnes adresses et de chines mémorables.



jeudi 23 mars 2017

jeudi 9 mars 2017

L'étagère fine murale porte-cadres (tuto).

L'étagère fine porte-cadres (ou photos, ou livres, ou petits objets ) est une vraie bonne idée pour la déco. Elle permet une modularité saisonnière ultra rapide et facile. Elle peut se placer de façon unitaire au dessus d'une tête de lit, sur deux ou trois niveaux dans un couloir en longueur pour un effet galerie d'art, près d'un bureau, bref se décliner à l'infini.   


Bien sûr, ces étagères fines existent toutes prêtes, et pas trop chères dans les grandes enseignes, comme chez le Suédois par exemple.
Bien sûr, cela aurait été la solution de facilité.
Mais chez " la petite verrière", nous en voulions une longue, très longue et nous n'avons pas trouvé. La solution d'en jouxter deux ne nous plaisait pas, nous la voulions d'un seul tenant. Voici un tuto avec quelques astuces de Mr LPV qui, pour ce diy, m'a bien aidée.

Pour réaliser cette étagère fine porte-tableau de deux mètres de longueur, il vous faut :
. une planche de 9,5 cm X 200 cm et d'épaisseur 2 cm, 
. deux tasseaux, un de 1,5 cm X 2 cm, et l'autre de 2 cm X 5 cm, les deux ayant une longueur de 200 cm comme la planche,
. de la colle à bois, 
. quelques serre-joints, 
. 7 vis de 3 mm X 30 mm pour fixer le tasseau avant. 
. 7 vis de 3 mm X 40 mm pour fixer le tasseau arrière.
. et 3 vis pour accrocher l'étagère selon la nature de votre mur. 
Toutes les dimensions données ici, sont des dimensions standard, faciles à trouver en magasin de bricolage. 



Ici le tasseau avant a été collé sur la planche avec la colle à bois et il est maintenu le temps de prise avec des serre-joints.


On procède de même pour le tasseau arrière. 


Il est évident que la colle seule ne résistera pas au poids des objets posés sur l'étagère. Il faut des vis qui viennent embrocher les tasseaux à l'avant et à l'arrière de la planche, 7 réparties sous la longueur du tasseau avant et 7 sous le tasseau arrière.  
Et là, astuce de Mr LPV : le trou dans la planche sera du diamètre de la vis soit 3 mm, mais celui dans le tasseau sera beaucoup plus fin, soit 1,2 mm.
Cela permet de bien serrer en rappel les deux morceaux de bois entre eux sans les fendre.


Sur la photo ci-dessous on voit le forage du pré-trou, avec les serre-joints toujours en place, l'ensemble devant être bien maintenu pendant l'opération. 



Et ici la mise en place de la vis. 


La partie montage de l'étagère est maintenant terminée. 
Pensez bien à poncer avec du papier de verre fin. 
 

Elle est peinte d'une sous-couche et de deux couches de peinture blanche. 
Vous pouvez bien sûr la vernir, surtout si vous avez choisi une belle essence de bois. 






Ce tuto me permet de vous présenter quelques objets que j'aime particulièrement. 
Les petites maisons en fil de fer et perles de bois home made, inspirées par celles de Sarah du blog " les plaisanteries " que vous pouvez retrouver ICI.


Et mon hérisson commandé chez Belette Print. J'aime énormément cette petite bestiole, encore plus depuis que j'ai compris que le tampon créé par Marie était une véritable sculpture en creux dans un tronc de buis. 
Vous trouverez l'histoire de la naissance de mon petit hérisson ICI.
Allez voir, c'est assez magique ! 


Petits oiseaux, serax. 
Champignons tournés, trouvés en brocante (Vuillard)

vendredi 24 février 2017

Le baromètre à corde !

Je tiens à partager avec vous le sourire que nous avons eu, de retour de ballade, à la découverte de ce baromètre. 
Il était placé contre le mur d'une ancienne gare perdue en pleine campagne, et éclairé par les derniers rayons du soleil couchant. 


Pourquoi rechercher la complication, une mécanique de précision, de l'électronique ? 
La logique simpliste de cet objet nous a ravis !
 

samedi 18 février 2017

...et celle en tissus bohème !

Beaucoup de naissances en ce moment ! 
Une belle petite LILA est arrivée dans le sud et Mamikou sa grand-mère lui a crocheté une bien jolie couverture. 
Pas assez réactive, l'ouvrage était déjà arrivé près de la méditerranée lorsque j'ai voulu prendre des photos. Le cahier des charges que je m'étais donné était précis: essayer de trouver des tissus dans les tons de la couverture. 
Pour cette guirlande de fanions, on est assez proche des 5 coloris de la laine, le tissu à fond jaune de droite les regroupant même tous. 


Vous retrouverez dans l'article précédent toutes les explications. 
 








On te souhaite une vie de bonheur, jolie petite LILA au prénom si doux ! 

 Tissus mondial tissus, oiseaux Serax.