jeudi 25 mai 2017

Le jardin de Mamikou.

Je voudrais vous faire entrer aujourd'hui dans le jardin de mon amie Mamikou. 
C'est un petit jardin de ville, et quelque soit l'endroit où l'on porte les yeux, une histoire se raconte.
Elle sait intuitivement quelles plantes assembler, où les semer, comment les tailler, connait l'art des boutures. 
Elle a deux mains vertes, si, si , je les ai vues ! 


La visite guidée peut commencer...

Ici les nuances subtiles des Iris, 


Là, le bleu-vert des feuilles d'Hosta juste après la pluie,


Sur ce rosier une tendre dédicace,


Le jardin n'est pas seulement végétal, mais animé d'un joyeux bestiaire glané au gré des brocantes. 
Des oiseaux tiennent ici conseil, 


Celui-ci préfère s'isoler sur son bambou,


Mr Jeannot lapin tente de se cacher,


Le chat de la maison vaguement inquiet me fixe, moi l'intruse qui prend son domaine en photo.




Qui trouvera l'accoudoir discret d'un ancien banc, placé ici en support de la Pivoine ?


Les Clématites aux couleurs choisies accueillent une ancienne lanterne.







Le Lierre guidé dessine un cercle...


...et par un mariage subtil, il met en valeur les feuilles de cette ancienne suspension. 


La porte d'entrée de la maison a été changée. 
La grille de l'ancienne récupérée.  
Et ses fleurs d'Iris forgées servent de guide à la Clématite rose. 



Un chapeau de cheminée récupéré protège un plant fragile. 




Les oiseaux invités trouvent ici le boire et le manger.



Iris, Hortensias classiques...


...et Hortensias grimpants livrent un assaut contrôlé de la façade.


J'espère que la poésie de ce jardin vous a charmés autant que moi !
Les légères Ancolies dansant dans le vent, terminent cette visite enchantée...




vendredi 12 mai 2017

Le petit sac à linge en lin brodé.



Vous connaissez sûrement Sarah du blog " Les plaisanteries " (clic). J'aime son univers et je guette chaque nouvel article. Avec des moyens souvent très simples, mais avec beaucoup d'inventivité et de minutie, elle réalise des créations raffinées, extrêmement délicates et très actuelles.
Un peu touche à tout, elle grave des tampons, découpe et plie du papier, tricote et crochète avec toujours un goût exquis.

Dans un tout autre domaine, elle a publié dans la collection " Qu'est-ce que tu fais de beau ? " chez Eyrolles, un très joli livre " Idées à broder " (clic).  


Ses créations variées sont faciles à réaliser grâce à une présentation du matériel et des techniques. 
Je n'avais pas brodé depuis longtemps, et ses schémas et photos m'ont vite remise le pied à l'étrier. 
En feuilletant son livre, j'avais repéré ce petit sac à linge au motif Amsterdam, tout doux, tout tendre. 
Les gabarits présentés sont facilement reproductibles et permettent une broderie précise et très agréable à avancer. 

J'ai utilisé les mêmes tons que ceux de Sarah, les trouvant parfaits pour une petite pièce féminine et délicate. Du lin rose poudré, du mouliné dmc gris à 6 brins (2 seulement pour la broderie). 

Voici la toute première étape expliquée par Sarah : à l'aide du compas et du stylo effaçable, je trace le cercle qui centrera ma broderie.


Puis j'ai suivi le pas à pas qui est clair et bien illustré. 
Étape après étape, le motif apparait. 






Une mini boutonnière permet de passer le cordon qui sert de coulisse.


Merci Sarah de ta confiance ! 
Tu vois, mon petit sac à linge est accompagné de mon passeport...les bagages sont prêts !



Livre " Idées à broder " par Sarah Despoisse du blog " Les Plaisanteries ",  dans la collection " Qu'est-ce que tu fais de beau " aux éditions Eyrolles.
Lin rose poudré et lacette grise de Mondial Tissus. 
Mouliné DMC gris n° 414. 
Vase brocante. Petite coupe Asa.

mardi 18 avril 2017

Le relooking de la commode vintage aux pieds compas (tuto)


Sous la petite verrière, on aime les causes désespérées. Vraiment désespérées ! 
Je vais vous conter ici la longue et belle histoire d'un sauvetage voire d'une résurrection ! 

J'avais repéré dans le fatras d'un brocanteur une commode vintage aux charmants pieds compas. 
Elle avait peu d'allure, partait littéralement en plusieurs morceaux, la façade d'un tiroir posée le long de son flanc, et pour les deux autres, de gros morceaux de scotch faisaient office de bandage. 
Vu le prix (25 euros), je me suis dit que je n'avais pas à hésiter, j'ai même pensé "s'il est impossible de la réparer, elle pourra toujours finir en porte bouteilles dans la cave! ".  


Les propriétaires précédents avaient essayé de fixer deux façades de tiroirs avec de grosses vis, d'où des cratères défigurant notre pauvre petite chose.


Ici j'ai déposé la façade des trois tiroirs.



Et ensuite, il a fallu réfléchir, ne pas se précipiter, et surtout faire avec...

Les parties de la pauvre petite chose qui n'étaient pas martyrisées ont été poncées soigneusement: les pieds, le plateau, et la façade d'un seul tiroir. 


Pour ajuster les façades de tiroirs, il a fallu beaucoup de patience. En effet, elles étaient vrillées, aussi, lentement, doucement, par petites touches avec le Dremel, j'ai meulé, essayé, re-meulé, re-essayé...
Cette partie subissant une traction chaque fois que l'on ouvre le tiroir, la simple colle à bois n'allait pas suffire. 
Mr LPV m'a été d'un grand secours à ce stade là. Merci mon homme !
Il fallait mettre "ceinture et bretelles", c'est à dire ajustage, colle à bois ET équerres (deux par angle). 


Ci dessous, l'ajustage vu de l'intérieur du tiroir n'est pas parfait...mais cela parait solide. 


Ici les trois façades de tiroirs sont remises en place, et notre petite chose commence à prendre forme, débarrassée de ses bandages ! 


Autre détail charmant qui m'a séduite: cette découpe en bois massif entourant le contreplaqué du côté. 
 


Les trous de deux tiroirs (que vous pouvez voir sur les bords) ont été comblés avec de la pâte à bois. 
L'état de la convalescente nous imposait de peindre deux tiroirs (troués-rebouchés) et les côtés (en contre plaqué assez moche). Nous voulions que le tiroir du milieu soit en bois pour plus d'équilibre, or le " beau " tiroir était celui du bas, avec sa petite corniche...qu'à cela ne tienne...nous avons donc démonté la corniche (vissée heureusement) pour la replacer sur un tiroir qui serait peint et qui se situerait en bas, nous n'en étions plus à cela près !

Se posait ensuite les choix des couleurs ?!?! 
Ici des essais avec des feuilles de Canson. 





Cette commode étant destinée à la chambre du dernier bébé de la famille, les jeunes parents ont choisi un beau bleu très foncé de chez Ressource le I 02 satin velouté.
Il est presque marine et rend différemment selon l'éclairage. Je pense qu'il a une petite touche de noir, alors que celui utilisé pour le petit bureau Baumann du plus grand Loulou ICI (clic) a plutôt une petite touche de vert. 

Ici la sous-couche d'accroche a déjà été passée sur un côté (nécessaire malgré le léger ponçage au papier de verre de l'ancien vernis). 


Puis deux couches de la peinture choisie par les jeunes parents. 
Et sur les parties restées en bois, j'ai posé deux couches de vernis incolore mat (V 33).


Il faut aussi que je vous parle des poignées ! 
Les poignées...encore un problème qu'il a fallu contourner.
D'abord il en manquait une, perdue dans la vie douloureuse de notre petite chose. 
Nous voici partis pour six poignées neuves...or l'entraxe (partie entre les deux trous) était en 1950 (date de naissance probable de notre petite malade) de 10 cm, et il est maintenant normalisé à ...9,7cm.
Il a donc fallu reboucher les anciens trous à la pâte à bois, repercer avec le bon entraxe, et surtout trouver un modèle dont la base un peu large cachait toutes ces manœuvres. 




Les fonds de tiroirs ont été tapissés d'un papier peint vinyl pour un nettoyage plus facile. 
 

Vous la découvrez ici dans la chambre du petit Loulou où elle a été livrée et installée bien campée sur ses quatre pieds compas. 
Ce n'est plus la pauvre petite chose du début de cet article, elle est très fière de sa nouvelle fonction : accompagner pendant quelques années le petit bonhomme !



" Mon amour " d'Astrid Desbordes et Pauline Martin.
Lampe veilleuse, le renard César.
Voiture et avion Babar Villac (brocante).
Mini bus Fisher Price (brocante).