dimanche 7 juillet 2019

Le coussin à dents de lait.

Petit Émile, l'ainé des Loulous, arrive à l'âge où les premières dents de lait commencent à bouger. 
Qui dit dent mobile, dit chute imminente. 
Qui dit chute imminente, dit intervention de la petite souris. 
J'ai réalisé pour la future occasion, un coussin et je voulais que ce dernier raconte une histoire.


" Il était une fois une petite souris, qui pour apporter un sou à un petit garçon confiant, osa braver sa peur et quitta le monde de ses amis (nombreux) de la forêt. Elle emprunta le chemin qui conduit à la maison du petit garçon, prit la dent de lait, la déposa dans une petite boite en buis, referma le couvercle, laissa la boite sur une petite table près du lit supposant (à juste titre) que la maman du petit bonhomme voudra garder cette précieuse relique. 
Avant de retourner dans sa forêt protectrice, la souris glissa le sou dans une petite poche prévue à cet effet sur le coussin." 
Parfois le pactole peut être plus conséquent car le gain est souvent proportionnel aux circonstances de la perte dentaire: chute spontanée, aide d'un praticien, ou véritable anesthésie locale en cas de quenotte récalcitrante !


Ce petit coussin, utile seulement occasionnellement sera de sortie encore assez souvent. Calculons...vingt dents de lait par Loulou, multiplié par trois Loulous cela représente tout de même une soixante fois !
Bon, je ne sais pas si, pour la chute des dernières dents de lait, qui peut survenir parfois vers 13, 14 ans, la maman placera ce coussin gentillet sur le lit de ses gaillards !

Pour sa réalisation, après avoir cousu à la machine les différents tissus, la petite bestiole est brodée avec un tambour au point passé empiétant. J'ai suivi les explications de Sarah du blog " Les plaisanteries ", sur son joli livre "Des idées à broder". Je brode peu, aussi ce support m'est très utile.  


La plus grande difficulté a été de réaliser pour les yeux, deux points de nœuds de même grosseur et surtout placés de façon symétrique. 


Voici notre petite bête au regard maintenant vif, bien campée sur ses fines pattes, et qui parait totalement investi de sa mission.


J'ai fait des essais avec deux fils juste déposés sur le tissu gris pour figurer son futur chemin.


Après le tracé au crayon effaçable pour tissu, le chemin est maintenant brodé au point arrière.



Un passepoil permet de relier plus joliment les deux cotés du coussin.



Une vue sur la fermeture invisible.


L'enveloppe a été ensuite garnie avec un oreiller de 60X60 de chez le suédois. 
Je l'ai coupé en deux, gardant seulement un coussin de 60X30.


Pour les photos, le coussin à dents de lait prend la pose contre un lit ancien qui était celui de mon arrière grand père, et dans lequel commence à dormir maintenant le plus grand des Loulous. 
C'est donc le lit de son arrière-arrière-arrière grand père. De quoi donner le tournis mais c'est tellement émouvant !



Je vous souhaite un très bel été serein et reposant, mais aussi inventif et passionnant. 

A très bientôt avec de nouvelles bricoles !


Tissus: lin gris et imprimés de coton de chez Mondial Tissus.
Dessin de la souris: inspiration pinterest: Le jardin d'Aliselle, d'après le livre " Transferts de fête " Odile Bailloeul, Ed " Le temps apprivoisé ".
Accessoires (fermeture, biais pour le passepoil, fils DMC): ma mercerie préférée en ville ! 

16 commentaires:

  1. Que de poésie, une fois encore chère Claudie, dans cette petite histoire et quel talent dans cette réalisation ! Si mes p'tits loups en avaient encore l'age, je me serais volontiers inspirée de ce coussin, mais j'ai des petits neveux et petites nièces, je vais y songer... Bravo et merci pour ce partage, je t'embrasse, douce journée à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte pour la gentillesse de ton message! Je suis ravie que ce petit coussin t'inspire. Merci aussi pour tes articles particulièrement intéressants,variés et si bien illustrés.Tu nous offres de belles rencontres ! Je t'embrasse et te souhaite une belle semaine.

      Supprimer
  2. Bravo, quel talent tu as pour poétiser cette histoire ! J'admire comme tu lui as donné formes et couleurs. C'est gai, frais, harmonieux… et très touchant. Le passepoil orange apporte une finition parfaite à ce coussin d'enfant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tania pour ton enthousiasme! Les couleurs sont un peu faussées sur mon téléphone portable (ordinateur en panne depuis ce matin, grrr). Dans la vraie vie et sur mon ordinateur,le orange est en fait un camel plus doux tirant un peu sur le roux. Ces changements de couleurs peuvent être un plus...mais parfois un moins! Je profite de cet espace pour te remercier des découvertes littéraires (mais pas que !) auxquelles tu nous convies régulièrement. Je te dois des heures de lectures passionnantes (Patti Smith il y a quelques jours) ! Belle semaine Tania et bises.

      Supprimer
  3. Une très belle histoire pour cette petite souris que chaque enfant attende sanssavoir comment elle arrive jusqu'à sont lit.
    Bravo pour le travail minutieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Barby pour ton passage par ici ! J'espère que les Loulous n'essayeront pas de rester éveillés trop longtemps pour ne pas la manquer ! Belle semaine.

      Supprimer
  4. C'est absolument ravissant ! Dans chaque détail, une belle attention et, surtout, j'aime cette petite souris brodée, véritable ange-gardien.
    Bravo. On en viendrait même à avoir envie de perdre de nouveau des dents de lait...
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie pour ce gentil message ! Oui je pense que la petite souris du coussin va veiller sur leur doux sommeil...
      A nos âges, hélas, si on perd une dent, ce n'est plus une dent de lait !
      Mais la souris passe peut être pour les chutes de dents définitives ?!?!
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. je l'aime bien ton coussin à dent. Beau montage et en effet il raconte une belle histoire. Les petits vont aimer perdre leurs dents
    belle soirée
    violine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si ce petit coussin peut mettre un peu de fantaisie dans ce qui est tout de même une perte....
      Merci Violine, je viens de parcourir ton blog et la lecture de tes articles variés, la découverte de tes créations réalisées avec minutie, et ton beau dynamisme m'ont ravie.
      Belle fin de semaine !

      Supprimer
  6. Oh j'aimerais bien pouvoir perdre encore mes dents pour avoir la chance d'avoir un coussin comme celui là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martinou, ton message venu de si loin, du cœur de votre road trip asiatique me touche énormément ! Bisoussss et Enjoy!

      Supprimer
  7. Quelle belle histoire de famille ! Croire encore aux petites souris, quelle chance ils ont ces bambins... Joli travail Claudie.
    Belle journée,
    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique de ton message déposé ici ! Certains pensent qu'il ne faut pas laisser nos bambins croire à la Petite Souris, au Père Noël, et aux Contes...
      C'est pour un temps, ils retrouveront bien vite une réalité moins poétique sans perdre, je l'espère vivement, leur confiance en l'adulte...
      Je t'embrasse, à bientôt. Claudie.

      Supprimer
  8. Un bien joli ouvrage qui durera dans le temps ! Cette petite souris brodée est vraiment adorable ! (et je suis ravie que mon livre ait pu t'aider) Bravo pour ce beau coussin. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non seulement ton livre m'aide, mais il m'est devenu indispensable lorsque je reprends épisodiquement la broderie !
      Merci Sarah de tes gentils mots et très bel été à tous ! Bises.

      Supprimer