dimanche 28 octobre 2018

Mamikou.

Mamikou nous a quittés à soixante ans tout juste, en cette fin d'été, après quatre petits mois de lutte inégale contre la maladie.  
J'ai longuement, longuement hésité à écrire cet article. 
Je ne l'aurais pas fait si ses créations n'avaient pas été si présentes sur le blog, si ses commentaires n'avaient pas jalonnés régulièrement ces pages. 

Je disais à ses filles qu'elle était une magicienne ! La seule personne que je connaisse, capable en quelques pas la menant de son jardin à sa machine à coudre, de transformer ses deux mains vertes en deux mains en or !

Le terrain de jeu de ses mains vertes était son merveilleux jardin que vous aviez découvert ICI. (clic)




Lorsque les doigts d'or entraient en action, c'était avec une grande précision, doublée d'une recherche de la perfection, et d'une créativité assez étonnante.  
Dernièrement sur le blog: ICI.


Ou LA. (clic)



Autre création, cette housse de couette réalisée il y a une trentaine d'années, pour la naissance d'un de nos enfants. 
Elle est impeccable...car je la trouvais trop belle pour qu'elle subisse les assauts réguliers de la machine à laver. 
Je l'ai donc très peu utilisée, et aujourd'hui elle fait vivre, sur le lit d'un des Loulous, ce bel après midi d'anniversaire chez les souris. 



Cet ouvrage a demandé, je pense, énormément d'heures de travail.  
Les brodeuses apprécieront les points variés, leur régularité, la minutie de l'ensemble.
Les couturières, évalueront la patience qu'il a fallu pour mettre en place ce labyrinthe qui rend la souris à la robe rose perplexe, et le parfait de l'appliqué entièrement rebrodé qui constitue le chat endormi.


 Quelques détails.


Tout est entièrement réalisé à la main, avec un tambour de brodeuse.



Le chemin vers la sortie du labyrinthe n'est pas si facile à trouver ! 
Les enfants adorent suivre avec leur petit index le trajet qui évite le chat, se trompent, rebroussent chemin, repartent pour enfin arriver vers la table d'anniversaire.

Ci dessous, deux échantillons (sur le thème de l'automne) parmi les innombrables cartes, marque-place et autres, réalisés à partir de tampons, papiers collés, déchirés, découpés, souvent rebrodés à la machine, petits cartons surélevés, motifs en relief...
 






Je ne voulais pas d'un article triste. Je le souhaitais joyeux, coloré et vivant à l'image de toutes ses belles créations. J'espère qu'il en est ainsi...

Je vous embrasse, prenez soin de vous. Claudie.


"Mamy qui coud", devenu "Mamikou" : Nom donné par des petits enfants à leur Mamy qu'ils voyaient si souvent avec un ouvrage et des aiguilles dans les mains.


12 commentaires:

  1. Bel hommage à ton amie que tu as appréciée et sans doute félicitée de son vivant; quand les amis nous quittent, pensons aux belles et bonnes choses que nous avons partagées avec eux pour atténuer notre peine.
    danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Danielle de tes mots. Oui, penser aux beaux moments, aux rires et à la joie ensemble. Bonne semaine à toi. Claudie.

      Supprimer
  2. Quelles merveilles ! Ne fréquentant pas ton blog depuis longtemps, je ne connais pas cette fée brodeuse. Quel magnifique cadeau que cette couette !
    Tu as perdu une amie précieuse, mais elle ne cessera jamais de t'inspirer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tania ! C'est vrai que cette housse de couette brodée est un petit bijou ! Elle m'est précieuse. Bonne journée et Bises.

      Supprimer
  3. Quelles merveilles ! Vous avez eu raison de faire un billet tout en couleurs, comme devait être votre amie. J'ai conservé le marquoir de broderie qui m'aidait à apprendre à broder ; il avait été préparé par une amie très chère qui était mon "professeur de broderie". Depuis son départ, il y a quelques années, rapide et cruel, je continue à l'utiliser.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie de ton message ! Je trouve toujours très émouvant ces objets inanimés qui survivent aux vivants. D'autant plus s'ils les ont eu longtemps entre les mains...Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. Quelle triste nouvelle ! Je me souviens de ta jolie visite inspirante dans ton jardin. Tu fais un bel hommage créatif à ton amie, j'imagine ta peine et j'espère que ces beaux souvenirs t'aideront à la surmonter. Plein de bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sarah de tes mots réconfortants !
      J'ai pensé à toi lorsque j'ai écrit "les brodeuses".
      Cette amie n'avait pas peur de se lancer dans des créations impressionnantes par les heures de travail demandées. Plein de bises aussi .

      Supprimer
  5. C'est un magnifique hommage Claudie et c'est formidable de conserver ainsi ses traces poétiques et pleines de talents. Je m'associe sincèrement à ta tristesse et t'embrasse fort. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh Merci Brigitte de toute cette gentillesse !
      Mamikou nous gâtait très souvent de ses belles créations toujours de bon goût et parfaitement réalisées. L'éventail était très vaste, et les mois avant Noël, sa maison était en effervescence. Du "fait main, rien que du fait main". Je t'embrasse fort aussi.

      Supprimer
  6. Un bien beau billet pour une très belle personne... Je suis retournée admirer son univers dans tes précédents billets, tout en délicatesse et poésie, et quelle finesse dans la réalisation de ses ouvrages brodés... Elle méritait ton hommage, sincère et admiratif. Peut-être existe-t-il un jardin pour elle, quelque part...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique de tes mots. Nous sommes plusieurs espérer comme toi..."un jardin pour elle, quelque part"...
      Je t'embrasse et te souhaite une belle journée.

      Supprimer