mardi 19 juin 2018

Le Géant du Parc.

Lorsque l'on arrive au parc, c'est lui que l'on voit en premier.  
Son joli cône régulier, coiffe et domine ses congénères dans l'azur du ciel.
Par ses dimensions, il impose le respect mais semble aussi offrir protection et bienveillance.


Les jeunes mamans choisissent souvent son ombre généreuse pour une "halte tétée". 
(la jeune maman de la photo parait toute petite, près de la poussette, à gauche de l'arbre, ce qui vous donne un ordre d'idée de la taille du Géant du parc !) 


La même photo avec la jeune maman agrandie.


Pour les sportifs, il est devenu un point de ralliement: "Rendez vous sous le Séquoia du Parc !"




La hauteur de son tronc m'étonne toujours.


Et voulant mesurer sa circonférence, je me sens très petite !


J'aime toucher son écorce qui à certains endroits est d'une grande douceur. J'ai toujours pensé qu'il  pourrait tout à fait se situer entre le règne végétal et le règne animal. Cette texture pourrait être celle du pelage d'un cheval ou par la grande dimension de son tronc, la toison d'un mammouth venu d'un autre âge.



Toutes ces photos ont été prises il y a plusieurs mois. Et je tardais un peu pour écrire cet article. 
Le déclic me fut donné par une soirée au cinéma il y a quelques jours. 
Le film "L'Intelligence des Arbres" de Julia Dordel et Guido Tölke m'a ouvert à un monde inconnu et insoupçonné. 
Plusieurs expériences sont reprises entre autres celles des scientifiques de l’université de Colombie Britannique au Canada. Les chercheurs confirment les affirmations de Peter Wohlleben, auteur du livre qui commence à être bien connu " La Vie secrète des Arbres"(qui a emballé Mr LPV). 
L'écrivain participe d’ailleurs à plusieurs séquences du film. Vous pouvez trouver la bande annonce assez explicative de "L'Intelligence des Arbres" ICI.
Les "Arbres Mères", souvent les plus grands arbres de la forêt prennent soin des plus jeunes en leur fournissant nutriments en période de disette. Pas de concurrence entre les Arbres, mais une entraide dont on ne pressent à l'heure actuelle qu'une infime partie, une belle leçon pour nous Humains. 

Et vous, aimez-vous les Arbres ? 
Recherchez-vous leur compagnie ?  
Sentez-vous un bienfait, un apaisement en pratiquant le "Bain de Forêt"  ? 



7 commentaires:

  1. Quel beau billet pour faire connaissance avec ce blog ! Les arbres font du bien, j'aime beaucoup me promener au parc. Ils m'apaisent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tania pour ta gentillesse ! Je viens de me promener sur ton blog passionnant pour l'amoureuse des livres que je suis. Je le place direct dans mon blogroll pour ne manquer aucune de tes publications ! Beau dimanche.

      Supprimer
  2. Quel beau billet, je suis moi-aussi en amour avec les arbres, les balades en forêt apaisent énormément, les vibrations sont hautes. Je vais voir la bande annonce du film dont tu parles, merci Claudie, des bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après ce film, dans les années à venir, la vie des arbres, leurs facultés vont nous surprendre.
      Bel été à toi, proche des arbres dans cette belle montagne !
      Merci pour tes commentaires qui me font toujours chaud au cœur ! Je t'embrasse. Claudie.

      Supprimer
  3. Bonjour. J'ai répondu sur mon blog à ton commentaire à propos de Simone Veil.
    Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Absolument pour le "bain de forêt" ! A deux pas du Bois de Vincennes et du Parc Floral, je redécouvre la nature au quotidien et ça fait un bien fou... Ta photo me fait penser à un grand vieux chêne, point culminant de notre balade familiale avec mes cousins quand on était enfants : il fallait qu'on se tienne la main pour mesurer sa circonférence. On a été un peu déçus en grandissant de voir qu'il n'était pas si gros que ça finalement, mais ce sont de beaux souvenirs ! Bises

    RépondreSupprimer
  5. Je suis à la fois fascinée...et un peu effrayée par la dimension de ces géants !
    On vient de "découvrir" que les animaux étaient des êtres sensibles, et voilà qu'à présent on fait ce constat pour les arbres. L'humain devrait faire profil bas devant ces évidences, cela le rendrait sans doute meilleur.
    Mes parents ont planté un cèdre bleu dans leur jardin pour la naissance de mon fils : c'est à présent un géant qui donne de l'ombre aux chats de la maison !
    Bises et bel été,
    Dominique

    RépondreSupprimer