dimanche 3 septembre 2017

Les papillons en organdi pour les dragées du baptême (tuto).



Je suis heureuse de vous retrouver en ce début septembre !
J'espère que votre été a été reposant et vivifiant à la fois. J'aimerais prolonger un peu cette belle saison avec de la douceur, de la tendresse et beaucoup de légèreté. C'est pourquoi je vous propose aujourd'hui ce petit tuto. 

Pour le baptême du dernier des Loulous cet été, je voulais des contenants pour les dragées, poétiques, décoratifs sur la table, et rapides à réaliser (il en fallait 35 et j'étais un peu juste en temps !). 
J'ai mixé deux sources d'inspiration. 
Tout d'abord l'idée des papillons dans le beau livre " Fêtes des Bébés " de Brigitte Bichard & Agathe Lévêque que j'avais trouvé à la médiathèque, et celle d'Isabelle Leloup (MC Idées n° 102) relayée tout dernièrement sur le blog de Marie-Paule Faure ICI.


J'ai dessiné sur une simple feuille blanche la moitié d'un papillon, que j'ai ensuite dupliquée sur une source de lumière pour plus de symétrie. Pour un papillon pouvant contenir 15 à 20 dragées, la hauteur est de 13,5 cm et la largeur de 16 cm.
 


Le patron a été posé sur deux épaisseurs d'organdi blanc, et c'est là que l'astuce d'Isabelle Leloup donne de la vie, de la légèreté, une transparence des bords, presque du mouvement aux ailes de mes papillons. 
Tout simplement en les décalant un peu !
J'ai cousu sur tout le pourtour en laissant une fente de 2 cm pour laisser passer les dragées. Les points de couture ont été un peu agrandis par rapport à une couture classique.
L'ouverture sera fermée avec un étroit ruban de satin blanc, simplement placé avec une grosse aiguille. 


Vous trouvez ci-dessous mes essais.  
. Je ne vous montre pas le papillon en "toile à beurre", il était mou, ne se tenait pas du tout...on l'aurait cru métamorphosé en méduse !
. Celui du haut de la photo est en "organdi" mais il a été cousu avec les deux parties non décalées. 
. Celui du bas en "tarlatane"...bof, les mailles sont trop lâches ce qui rend les dragées trop apparentes, et le tissu s’effiloche.


Coudre de l' organdi a été un vrai bonheur !  
Les bords restent nets après la découpe, le tissu semble légèrement empesé donc se tient bien et je trouve le mot "organdi" très poétique, très distingué, à la hauteur de cette belle occasion (beaucoup plus que "toile à beurre" ou "tarlatane" !)  
 


 

Cette petite couture était vraiment très plaisante, les "antennes-ruban" complétant ensuite joliment ces contenants tout en douceur. 
Et j'ai même pu assister à une belle envolée !


 Et découvrir une invitée surprise à la séance photo !


Une fois les dragées dégustées, j'ai suggéré aux invités de remplir les petites bêtes de lavande, de faire quelques points à la machine ou à la main et de les laisser "papillonner" à leur guise dans une pile de linge !


Infos "lavande" recueillies lors de la visite, avec un guide, du Musée-Distillerie de la lavande de Saint Remèze:

La lavande est le symbole de "la tendresse" que ne démentent pas sa couleur douce, ni ses propriétés apaisantes et antiseptiques.  
C'est une plante rustique, qui pousse un peu partout, même sous des climats assez froids contrairement à ce que l'on pourrait penser.
Elle aime les terrains arides, pauvres et drainés, il faut la planter sur une petite butte, ajouter aussi des cailloux dans sa terre. Elle se plait en plein soleil.
La récolter en coupant les inflorescences (tiges fleuries) lorsque seules quelques fleurs apparaissent.
La laisser sécher et l'égrener pour la mettre en sachet dans vos armoires. L'huile essentielle de lavande se présente sous forme de gouttelettes fines, visibles à la loupe binoculaire sur les grains de votre récolte, et son odeur est facilement réactivée à chaque pression ou écrasement. Les sachets seront donc efficaces très, très longtemps.
Pour avoir une lavande sans trop de bois mort, il ne faut pas hésiter à la tailler très court l'automne venu, ne laisser que 2 ou 3 cm de vert.
Attention, une lavande a une durée de vie assez courte (8 à 10 ans). Aussi il faut la renouveler et là, rien de plus simple, couper un morceau de bois avec quelques feuilles et il suffit de planter ce dernier en terre (attention pas la partie feuillue). Arroser au moment de la plantation puis quelques fois encore, puis cesser. C'est vraiment une plante facile et fort sympathique !  

6 commentaires:

  1. Très beau tuto ... comme d'habitude !
    Merci pour ce blog toujours plein de bonnes idées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour ces mots si gentils.
      Je te souhaite une très bonne journée !

      Supprimer
  2. J'aime bien que tu nous montres tous tes essais ! On ne peut que mieux apprécier le résultat final qui est superbe. Cet envol de papillons me donne de l'énergie pour cette journée ! Bises,
    Dominique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique de tes toujours gentils commentaires !
      Je tâtonne souvent, aussi si cela peut faire gagner du temps aux autres... Je t'embrasse. Claudie.

      Supprimer
  3. Adorable ! Organdi est un mot qui fait rêver, tarlatane me plait bien aussi mais tu as raison, le petit papillon tarlatané semble anémié ! Bravo et merci pour ce billet léger et poétique comme les papillons. Bises, à bientôt Claudie. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Brigitte de ton gentil passage ici.
      J'avais acheté 3 mètres de "toile à beurre", puis 3 mètres de "tarlatane" avant de me tourner vers "l'organdi".
      Il va falloir que je trouve un emploi à ces "délaissés" !
      Bises et à très bientôt.

      Supprimer