dimanche 23 janvier 2022

Formes de glace.

La journée était givrée. Pas assez pourtant pour que l'ensemble de la cascade, comme nous l'avions espéré, soit pris dans une féérie de glace. Nous décidâmes tout de même de poursuivre notre balade en prenant le sentier abrupt qui remonte la chute d'eau et longe ensuite le cours de la rivière...et nous ne fûmes pas déçus !
 

 

Pour donner une échelle à cette cascade, j'ai agrandi cette même photo et nous pouvons sur la gauche, repérer une forme en anorak bleu clair (la seule personne croisée) qui regarde le paysage du parapet supérieur.  

 

Ici un rideau de porte s'ouvre sur une petite anfractuosité sombre.


Là, un entrelacs de fines brindilles a pris un volume impressionnant.



"La roche pleure" comme on dit par ici.



 

Un petit orgue et ses tuyaux semblent attendre leur heure pour chanter.

 

Le moindre obstacle se mettant en travers de la rivière est paré de glace .

 

La méduse échouée.


Le plus bel ensemble à nos yeux, sur un arrière plan de stalactites....

... l'oiseau peine à prendre son envol, figé par le gel....

 ...et ce tronc, posé en barrage...

....est magnifiquement perlé !

 

Le groupe de pénitents, serrés les uns contre les autres, frôlent de leurs jambes frêles le tumulte de l'eau.



 

Au pied de l'arbre accroché au sommet de la vallée encaissée, les grandes orgues reçoivent les derniers rayons du couchant,


alors qu'à nos pieds, s'installe déjà le crépuscule sur les branchages statufiés.


 
Un dernier regard, très haut, sur la roche orangée au couchant. 
Il est temps de revenir sur nos pas et de rentrer.



15 commentaires:

  1. Comme j'aimerais voir cela tellement c'est beau ! Et votre regard si vivant, que vous partagez ici... Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie ! C'était tellement féérique, il n'y avait personne (à part l'anorak bleu) d’où mon envie de partager. Belle semaine !

      Supprimer
  2. Magnifique ! Quelles belles rencontres, rendues plus féériques encore par votre regard et vos mots. Merci du partage, Claudie.
    (est-ce la vallée du Hérisson ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tes mots Anne ! Je vois que tu connais les lieux magiques...
      Belle journée !

      Supprimer
  3. C'est un paysage magnifique. Dans quelle région est-ce ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très beau. Nous avons découvert ce paysage lors d'une balade dans le Jura.

      Supprimer
  4. Il est toujours difficile d'admettre que notre belle France, si petite à l'aune du monde, puisse offrir des paysages aussi grandioses...Et pourtant c'est bien le cas, et tes photos le prouvent. La dernière, en particulier, magique et sublimée par le soleil couchant. C'est un luxe que vous ayez pu profiter de tout cela en toute quiétude, le petit anorak bleu s'étant fait très discret...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Dominique ! Oui, les découvertes semblent infinies dans un pays pourtant pas très étendu. Et cet hiver glacial, en plus de nous donner des merveilles, nous les offre avec l'impression d'être seuls au monde. Mon envie de partage n'en est que plus forte !

      Supprimer
  5. Ces sculptures de gel mises en tes mots, le tout est vraiment superbe !
    On se sent écrasés par cette immense cascade, puis éblouis par tous ces détails que tu nous montres...mille mercis.
    Tu penses bien que rien de pareil ici!!!
    Bonne journée, besos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vos terres du Sud ne doivent pas vous livrer ce genre de spectacle, c'est certain. Mais tu sais si bien "regarder et entendre" que ton blog regorge de trésors et découvertes tellement passionnantes aussi.
      Belle semaine Colo, besos.

      Supprimer
  6. Quelle magnifique observation du moment présent Claudie !!! Une féérie, le travail de l'eau est somptueux, la créativité sans fin. MERCI d'avoir mis en mots et en images ce travail d'orfèvre et la beauté du monde. Je t'embrasse. brigitte

    RépondreSupprimer
  7. Je retiens ton expression "le travail de l'eau". Ce sont de véritables bijoux, élaborés dans la plus grande simplicité (de l'eau, du froid, une branche et quelques tourbillons) mais le résultat est tellement stupéfiant ! Le beau est omniprésent dans chaque balade en pleine nature.
    Douce fin de semaine Brigitte, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. C'est splendide ! J'admire cette cascade de glace, tous les détails que tu montres en photos et nous fais voir à travers votre regard inspiré et imaginatif.
    Merci de nous montrer la génie de la nature quand elle sculpte l'eau, bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime tellement tes mots et ta magnifique expression "la nature sculpte l'eau ". Merci Tania pour cette poésie ! Je t'embrasse.

      Supprimer