mardi 27 décembre 2016

La bûche glacée aux 3 parfums.

Il y a une recette dont je voulais parler depuis longtemps ici. 
Ultrafacile...le mot est faible. 
Elle est rapide à réaliser, et délicieusement bonne !
On peut l'adapter à souhait, la décliner selon les goûts des invités. 


C'est la fameuse bûche glacée aux 3 parfums, toujours la même recette, mais jamais la même bûche. 
Je la fais chaque année pour Noël si, si ! La famille me la réclame à cor et à cri sans se lasser depuis plus de 10 ans. Elle a été adaptée d'un très ancien Marie Claire Idées.
Dans le feu de l'action des jours si denses de Noël, je n'ai pas pris assez de photos des différentes (mais courtes, j'insiste)) étapes ! 

Je fais toujours deux bûches, une avec 3 sorbets, l'autre avec 3 parfums de glace. 

Cette année, j'avais opté pour Abricot, Citron, Mangue. 
Abricot et mangue avaient à peu près la même teinte, le visuel aurait été plus réussi en remplaçant l'un des deux par framboise ou cassis. 

Pour la deuxième j'avais choisi Chocolat, Vanille et Caramel au beurre salé (sur lequel je me suis rabattue n'ayant pas trouvé Marron). 

Il vous faut donc pour une bûche de 8 à 10 personnes:

/ 3 parfums de glace ou sorbet du commerce (barquette de 500g)
/ 70 g de meringues (j'utilise des bio toutes prêtes et délicieuses), 
/ 25 cl de crème fleurette (c'est la crème liquide et prenez la non allégée: c'est la matière grasse qui fait monter la chantilly),
/ 2 cuillères à soupe de sucre glace. 
/ si vous avez opté pour le parfum "marron" vous pouvez rajouter des brisures de marrons glacés.
/ Et c'est tout ! 

. Je chemise de papier sulfurisé un moule à cake. 
. Je place une première couche de glace. Puis une couche de meringues en petits morceaux. Il ne faut pas les réduire en poudre, cela ne ferait que sucrer la glace. On doit retrouver des morceaux de la taille d'une phalange de petit doigt. Puis une couche du deuxième parfum de glace, une couche de meringues et je termine par le troisième parfum, qui vient à ras du moule et que j’aplanis bien car ce sera la base de la bûche. Si vous avez choisi le parfum "marron", ajouter les brisures de marrons glacés aux morceaux de meringue.  
. Je place le tout au congélateur quelques heures ou une nuit (selon l'emploi du temps).
. Pour l'étape chantilly, j'utilise un saladier et un fouet placé au frigo donc à même température que la crème fleurette. Battre le mélange crème fleurette et sucre glace en augmentant la vitesse progressivement, surveiller pour ne pas passer à l'étape " beurre". Je réserve cette chantilly bien ferme au frigo. 
. Je démoule la bûche, et la place directement sur le plat de service, étape ultrafacile grâce au papier sulfurisé.
  

. Je recouvre la bûche de chantilly, l'étape doit être rapide...car la glace aura tendance à fondre. Je trace sur la chantilly de "petites nervures d'écorce d'arbre" à la fourchette.
. Je replace le tout au congélateur.  
. Et je la sors 5 mn avant de la découper (avec un couteau trempé dans l'eau chaude) et de la servir avec une pelle à tarte. 


Cette bûche fait partie des desserts qui se prépare à l'avance, donc No Stress.
Je l’accompagne d'un assortiment de petits bredele alsaciens de Noël (réalisés par Mr LPV ! ) mais on peut faire plus simple côté petits gâteaux secs.  

Lorsque j'ai voulu prendre une photo des bûches "en coupe", il ne restait que deux morceaux très petits, qui ont vite disparu peu de temps après leur shooting ! 


Le décor était beaucoup plus réussi les années précédentes mais impossible ces derniers jours de remettre la main sur autre chose que ces petits sapins de plastique assez moches. Leur seul mérite a été d'ajouter un peu de couleur à l'immensité enneigée.
Surtout ne pas oublier de penser à refaire un nouveau décor avant Noël prochain...

Je voulais vite, vite vous donner cette recette avant le réveillon du jour de l'an. 
Elle peut être une solution à un manque d'idée de dessert. 
Avec très peu d'ingrédients, vraiment peu de temps passé à sa confection, cette bûche est très gratifiante à réaliser....et excellente à déguster !

Je vous souhaite de passer un excellent jour de l'An, joyeux et chaleureux, et à très bientôt !

6 commentaires:

  1. Génial!! Au départ, j'ai cru que tu faisais toi même la glace, mais non...et du coup, ça me semble tout à fait accessible et tes arguments ont fait mouche!!
    C'est sûr que je vais en faire une!
    Sors tu les bacs de glace avant, afin que la glace soit un peu fondue et "étalable" en couche?
    Merci, merci pour ce beau partage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh non, je ne fais pas ma glace, je l'achète en barquette !
      Et je ne la sors pas trop en avance, c'est un peu le même timing que lorsque je fais des boules. Mais ici, je prends la glace avec une cuillère à soupe et je tasse, je tasse. Il y a parfois des trous mais ils seront recouverts de chantilly. Le combat serait plutôt ne pas trop trainer, car lorsque tu étends la dernière couche, la première a tendance à commencer à fondre. On a vraiment l'impression de réaliser un vacherin, la chantilly glacée, ici on en raffole !
      Bonne dégustation Rachel et des bises !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Tivy !
      Belle et Douce Nouvelle Année à vous tous ! Bisous.

      Supprimer
  3. J'arrive un peu tard pour faire la buche de Noël mais je vais bucher pour trouver une bonne raison d'en offrir à ma petite famille ou à mes amis... une buche des rois ? une buche de la chandeleur ? une buche pour honorer le jour présent ? Tes recettes sont trop tentantes, l'évocation de 100 Idées me réchauffe le cœur, MERCI.
    En attendant, je t'apporte un bouquet d'étoiles et de bons vœux pour cette nouvelle année. Je t'embrasse. brigitte

    RépondreSupprimer
  4. Merci Brigitte pour tout !... et tu as tout à fait raison: j'avais adapté cette recette pour Pâques, une glace aux 3 parfums en forme de grand œuf, entourée d'un large ruban de satin !
    Que 2017 t'apporte beaucoup de moments doux, une belle santé, et de la joie ! Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer